Une machine inutile.

Je raffole de ces outils, de ces machines conçues pour ne servir à rien,  même pas allumer le gaz ou nettoyer le tapis. Être inutile, quel pied, non ?

Ça nous repose de toutes ces inventions qui nous obligent à progresser toujours plus vite, plus loin, plus longtemps. On ne tient plus le coup. Même plus le temps de boire une bière. Ni de fumer un bon havane.

 En voici une qui vient de Japon: Son taf ? On l’ouvre, elle se ferme, on l’ouvre, elle se ferme, on l’ouvre…

 Et là,  pas contente du tout de travailler, elle gémit, puis fait de la place pour jouer. Attention, ça craint!

Merci

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Une machine inutile.

  1. LHDDT 佐罗 dit :

    Dans les mag. en face du centre Georges Pompidou, on vend des souvenirs de Paris dont des boites de conserves vides – vides si l’on veut, puisque pleines  » d’air de Paris » 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *