Lybie, Tunisie, nouveaux états islamiques

Il n’y a que les gogos pour se poser des questions.
Charia, polygamie et lapidation de retour.

En arriver à croire que le « CNT » avait libéré ce pays – on se croirait en France avec les FFI et autres FFL – et allait instaurer une véritable démocratie, relève d’une des nombreuses pantalonnades que l’on nous sert depuis quelques temps.

addenda, du 27 Oct

Une autre vision de la Lybie par  Lizzy Phelan, journaliste britannique indépendante, le 20 Octobre 2011.

De Theatrum Belli

La « Charia » (loi coranique) sera la principale source du droit dans la Libye post-Kadhafi, a annoncé dimanche le président du Conseil national de transition (CNT), Moustapha Abdeljalil. 

« En tant que nation musulmane, nous avons adopté la ‘charia’ islamique comme source du droit, donc n’importe quelle loi contredisant les principes de l’islam est légalement nulle », a-t-il dit lors du discours de « libération » de la Libye, prononcé à Benghazi.

« Tous les martyres, les civils et l’armée attendaient ce moment. Mais ils sont désormais dans le meilleur des endroits (…), le paradis éternel », a-t-il ajouté devant des dizaines de milliers de Libyens.

La révolution a été accomplie par des brigades disparates et peu disciplinées représentant chacune une ville différente. Elles réclament désormais leur place au sein du futur pouvoir, notamment celles de Misrata et de Benghazi qui pensent avoir payé un lourd tribut pour le renversement de Mouammar Kadhafi.

« Il y aura des querelles entre les régions. Il y a Zentane et Misrata d’un côté et Benghazi et l’Est de l’autre », a dit à Reuters un commandant de Misrata.

Abdeldjalil a appelé à la réconciliation nationale et encouragé les Yéménites et les Syriens dans leur mouvement en faveur de la démocratie.

Euronews semble avoir « zappé » cette information religieuse préférant mettre l’accent sur « un gouvernement qui devra conduire la Libye vers la « démocratie », omettant de faire état des ambitions tribales et régionales.

Allant très vite en besogne, Alain Juppé est même allé jusqu’à saluer « l’unité » du peuple libyen. Visiblement, il ne semble pas avoir lu d’ouvrages historiques et géopolitiques. Mais j’oubliais, les Etats font maintenant de plus en plus de communication et de moins en moins de politique.

===

La Lybie est une mosaïque de petits clans n’ayant de cesse de se faire la guerre pour une raison ou pour une autre, genre, pouvoir, pétrole. Et ces clans sont regroupés en deux factions, l’une contrôlant les raffineries, l’autre, les gisements. On risque fort de se retrouver avec un autre Afghanistan en face de chez nous.

===

Tunisie : vers une victoire des islamistes

Les résultats officiels des élections en Tunisie ne seront annoncés que mardi après-midi, mais les premières tendances donnent déjà la victoire au parti Ennahda (Renaissance), que la presse présente comme un parti aux convictions islamiques modérées. Ce qui est bien loin de la réalité. Le parti Ennahda avait été fondé avec des intellectuels inspirés par les Frères musulmans égyptiens.

Larbi Guesmi, Tunisien « réfugié » en Suisse depuis 20 ans, est un militant d’Ennahda. Il a écrit récemment :

«Scellez les chevaux, et préparez ce que vous pouvez de matériel, de convictions, puis n’oubliez pas, n’oubliez pas, n’oubliez pas les ceintures sacrées, les ceintures des respectables, la ceinture explosive pour les gens qui trahissent. Nous allons résister, cela fait partie de notre culte, nous allons résister, soit la victoire soit la mort

Si c’est cela être modéré, qu’est-ce qu’un musulman non modéré ?

Source:

===

Si l’Otan et ses affidés sont logiques, dès l’établissement officiel de ces nouvelles «démocraties islamistes»,  ces gens-là devraient se retourner contre ces régimes qu’ils ont mis en place d’une façon assez hasardeuse.

Mais bon, quand on connaît ses saints, on les honore !

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Lybie, Tunisie, nouveaux états islamiques

  1. LHDDT dit :

    Ben voilà, les pères blancs Obama ( 😉 ) Juppé, BHL et Sarko ont tout réglé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *