Gare à la chute

Entre Etats-Unis en faillite et Zone euro au bord de l’effondrement, les semaines qui viennent seront difficiles. Le 3 novembre est une échéance dangereuse pour les investisseurs…

Il ne faut pas se leurrer, les caisses sont vides, mais remplies à ras bord de produits financiers insolvables que chaque pays essaie de refiler à son voisin.

Les caisses sont vides et l’Europe est au bord de l’asphyxie, bien que Vam-Rompuy,Sarkozy et Merkell’endettement de la dite Europe ne l’empêche nullement, par des moyens assez biscornus de fonds spéciaux, de renflouer la Grèce en faillite quasi totale et de recapitaliser leurs banques. Et la Grèce n’est pas la seule à torpiller ses créanciers, le Portugal, l’Irlande sont dans le rouge vraiment très rouge, et  la France, l’Espagne et l’Italie suivent de très près. Dès l’an prochain, ces pays seront dans l’incapacité de rembourser le moindre intérêt de leurs dettes respectives, tout comme les USA. Le seul moyen d’en sortir est de mettre en route la planche à billets, ce que refuse l’Allemagne, ayant subi de plein fouet la crise de 29 et ce qui s’en est suivi.

D’où le « je t’aime, moi non plus » chanté par le couple Merkel-Sarkozÿ.

C’est une sacrée révélation en ce XXIe siècle redondant de démocraties qu’il faille une nation dite « extrémiste », habituellement classée comme copieuse et spécialiste es-espionnage, j’en passe, pour venir au secours de notre si chère Europe… On marche sur la tête.

Source  et une vision de la Chine, ici.

addenta du 1er Nov

La Russie, le Japon, au secours de la France

La Corée du Sud maintenant.

Quelle divine surprise, non!  On se demande qui, de toutes ces nations, est, sont, le(s) plus faux-culs dans ce grand bal d’un nouveau genre ? 🙂

Ce contenu a été publié dans Economie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Gare à la chute

  1. Alain dit :

    Bonjour,

    1°)Des Allemands qui n’ont jamais été de fervents partisans de cette Europe et qui avaient eux les moyens de s’en passer

    2°) une opinion publique française qui comprend que ce montage financier ne lui sert à rien

    3°) des pays autrefois grands bénéficiaires des largesses de la CE qui n’en ayant plus rien à tirer aimeraient bien en claquer la porte

    Mis à part le rêve de grandeur qui faisant chanter à certains « Nous sommes tous Européens », il ne reste pas grand chose, si ce ne sont quelques intérêts financiers et politiques pour une infime minorité de nantis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *