On a « Le Cercle », on aura le « European Young Leaders »

C’est du moins ce que tente de définir et de promouvoir l’écolo de cinéma mais vrai atlantiste  Cohn Bendit.
Young leaders,  ça ne vous rappelle rien ?

Mais si, bien sûr ! C’est le programme phare de la French American Foundation (FAF), piloté en sous-main par les services de renseignement américains pour recruter des« élites » françaises « amies » de Washington. Parmi les Young Leaders de la FAF figurent notamment Alain Juppé, François Hollande, Pierre Moscovici, Valérie Pécresse, Arnaud Montebourg, Christine Ockrent, Nathalie Kosciusko-Morizet, Erick Raoult, Nicolas Dupont-Aignan (qui a demandé qu’on retire son nom de la liste), Guy Sorman, Laurent Wauquiez, etc.

Eh bien, le concept plaît tellement aux Américains que Daniel Cohn-Bendit pilote aujourd’hui le lancement d’un programme « European Young Leaders »  : ici

Les deux maîtres-d’œuvre en sont les « think tank » Europanova et Friends of Europe.

Comme le précise Wikipédia, il s’agit d’accompagner « la mise en œuvre des nouvelles institutions du traité de Lisbonne et la nécessité interne de l’Union européenne d’accélérer la formation de leaders d’opinion véritablement porteurs d’une identité collective européenne au sein même de l’Union européenne ».

Les jeunes sélectionnés « devront refléter une grande diversité professionnelle et pourront aussi bien venir du monde politique, médiatique ou syndicat que de l’entreprise, du monde associatif, artistique ou de la recherche ».

L’objectif est de « promouvoir une identité européenne collective en générant parmi les futurs leaders d’opinion des États membres le désir de devenir des promoteurs de valeurs, donner priorité à la dimension européenne dans leur domaine professionnel respectif aussi bien dans leur pays, que plus largement au sein de l’Union européenne et au-delà ».

Source :

La suite:

===

De tout temps, les hommes politiques se sont construits des réseaux d’influence pour accéder au plus haut poste que la gueuse leur permet, ou au contraire pour freiner la gabegie régnante. Influence, mais aussi action. Sans mettre en avant les officines Franc-Maçonnes – qui à elles seules méritent des centaines de pages – que l’on se rappelle les Cagoule, SAC, OAS,  Giscardiens, Chiraqiens et autres Urba-Gracco.

Ici, le racolage fait suite à une possible explosion de l’ E.U, chaque nation retrouvant ainsi  son indépendance et donc ses libertés. Ce qui ne plaît guère à certains.

Ce contenu a été publié dans Economie, Politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à On a « Le Cercle », on aura le « European Young Leaders »

  1. Liang dit :

    Piloté par Daniel Cohn-Bendit , un vrai Pédé, pour l’avenir de la jeunesse, ça promet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *