Un communiqué bidon

Je m’étais fait l’écho d’une nouvelle venant du ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi, en rapport avec la tuerie de Toulouse.

Sans trop développer, n’ayant aucune autre source que celle de Toulouse, j’avais donc recommandé d’attendre. Habitué aux turpitudes du peuple élu en tout lieu et en tout temps, cette info paraissait solide, la Chine n’ayant pas pour coutume de dire n’importe quoi.

C’est  « Reflets de Chine » qui indique ce bidonnage du à ce site. Merci au Webmaster d’avoir pu participer à la vérité.

Dont acte.

Un extrait:

« Pas besoin d’être journaliste pour raconter et relayer n’importe quoi. Le dernier exemple en date, le soi-disant communiqué du ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi sur l’affaire de la tuerie de Toulouse … »

Lire la suite ici

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Un communiqué bidon

  1. ALBIE Alain dit :

    Ce qui m’avais étonné était la forme très critique de ce communiqué, ce qui n’est pas dans le ton des déclarations chinoises quand il s’agit d’affaires intérieures d’un pays.

    Pour quelqu’un qui connait un peu la Chine (pas obligatoirement ceux qui en parlent ç tort et à travers pour se chercher une audience ou une légitimité) ceette déclaration était irréelle.

    C’est le problème, non pas de la liberté d’expression, mais d’une part de respect des lecteurs et d’autre part de soi-même. Certains blogueurs se prennent pour des journalistes, ce qui est loin d’être l’exemple à suivre.

    En laissant croire que l’on connait quelque chose parce qu’on y est vaguement passé, certains tentent de faire croire et de se faire croire qu’ils connaissent le sujet.

    Il y a peu je « lisais » un article sur un blog (je ne me souviens pas le nom) qui expliquait qu’en Chine la scolarité obligatoire était de trois ans. Cette personne ayant résidé en Chine et ayant de plus l’aide d’un consultant d’origine chinoise (mais ayant très bien assimilé la culture française) les lecteurs pourraient penser que c’est vrai.

    Dans la réalité la scolarité obligatoire est de 9 neuf ans depuis 1986, ce qui te donne un aperçu de la véracité de tels propos.

    Donner son avis personnel est une chose, le généraliser comme étant une vérité en est une autre. En fait les gens lisent ce qu’ils veulent là où ils ont envie de le lire:

    Si des gens de droite lisent une connerie dans le Figaro, ce n’en est pas une parce que ce média abonde généralement dans leur sens. S’ils lisent la même connerie dans le Nouvel Obs, ça prend de suite un autre sens.

    D’où l’intérêt pour les lecteurs normaux de multiplier les sources en s’écartant des lieux trop idéologisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *