Bouclier US antimissiles

Moscou n’exclut pas une frappe préventive en cas d’aggravation de la situation.

Après presque deux années de négociations sur le bouclier antimissile en Europe, la Russie et l’Otan sont pratiquement dans l’impasse, et bien que le « point de non retour » ne soit pas encore franchi, Moscou n’exclut pas une frappe préventive en cas d’aggravation de la situation.

Missiles
Le général Nikolaï Makarov, chef d’Etat-major général des Forces armées russes, a déclaré jeudi, lors de la conférence internationale de Moscou sur la défense antimissile que, compte tenu du caractère déstabilisant du bouclier antimissile européen, la Russie pourrait frapper de manière préventive les infrastructures du bouclier en cas d’aggravation de la situation.

La suite sur Novosti

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *