Mon premier chez les taulards

Un mensonge de taille

« …Et si des élus, socialistes ou autres, sont condamnés pour des faits de corruption, ils ne pourront pas se présenter pendant dix ans. Je n’aurai pas autour de moi à l’Élysée des personnes jugées et condamnées… »

Le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale et  député-maire de Loire-Atlantique nommé Premier ministre.

Jean-Marc Ayrault : délit de favoritisme – Condamné à une peine de six mois de prison avec sursis et 30 000 F d’amende pour avoir octroyé de décembre 1991 à décembre 1993, sans mise en concurrence, ni avoir recours à des appels d’offres et sans réaliser de contrat, le marché d’impression du journal municipal nantais, Nantes Passion dont le budget d’impression s’élevait à 6 millions de francs par an.

Ça commence bien. Mais bon, comme c’est du socialisme, c’est pas important cette entorse à la parole du cher homme-qui-veut-pas-habiter-à-l’Elysée.

Le pire reste à venir: où placer les copains et les copines ?

A suivre d’ici peu.

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Mon premier chez les taulards

  1. Chris dit :

    Si seulement c’ était là la seule connerie qu’il ait dite !!!!…l’ a pas fini d’en  » remanger  » , des promesses , cette pauv’ loque !!!

  2. Alain dit :

    Même la foudre s’est abattue sur lui dès le premier jour de son mandat, alors il suffit d’attendre pour le reste.

    En attendant on place les copains, on règle ses comptes avec amis ou ennemis politiques : une vrai cour de récréation.

    Mal barré une fois de plus le socialisme à la française.

  3. lg dit :

    mais qui nomme ces gens ? les français !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *