Un peuple et son Prince.

Liechtenstein: le prince garde son veto

Les électeurs du Liechtenstein ont rejeté à une large majorité le projet visant à abolir le droit de veto du prince et chef de l’Etat de la petite principauté, au cours d’un référendum organisé dimanche. Une majorité écrasante de 76,1% des électeurs a rejeté l’initiative visant à faire abroger le droit de veto du prince, qui peut par son intermédiaire bloquer toute loi ou initiative populaire. Seuls 23,9% des électeurs ont approuvé ce projet, selon les chiffres officiels.
Le référendum a été rejeté dans la totalité des 11 circonscriptions du Liechtenstein. Le projet, qui avait provoqué une vive polémique dans l’une des dernières monarchies d’Europe, a largement mobilisé les Liechtensteinois, avec un taux de participation de 82,9%. Le prince souverain Hans-Adam II de Liechtenstein a déclaré dans un communiqué avoir « appris avec joie et reconnaissance, qu’une grande majorité de la population voulait poursuivre le partenariat efficace et vieux de 300 ans entre le peuple et la maison princière ».

En France, c’est le communautarisme en pleine action qui a porté le ∴ F.H dans le fauteuil élyséen, loué pour 5 ans. Quant à dire qu’il y a une parfaite symbiose entre lui et les autochtones, c’est vraiment une autre histoire.

Un compte rendu de la Suisse: RTS.info

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *