Explosion de la zone euro.

C’est un scénario fort possible, voire probable.

L’endettement de la plupart des pays de cette zone ayant une grande tendance à augmenter – c’est bien le seul mouvement économique avec des taux positifs de croissance – malgré les efforts et les volontés de leurs dirigeants, la crise que l’on croyait derrière nous est au bout du tunnel, mais devant nous. Et le flou artistique dans lequel les spécialistes de tout bord nous embrigadaient présente des contours de plus en plus précis; qui ne plaisent guère à quelques-uns.

Foule devant une banque américaine
Un nouvel abcès vient de surgir, qui ne nous surprend qu’à peine. Si les marchés de crédit sont truqués depuis fort longtemps par quelques banques, les taux du Libord, (London Interbank Offered Rate), avec lesquels sont organisés les milliers de milliards de crédit et autres produits dérivés dans toutes la planète, subissent également des triturations  auxquelles peu s’y retrouvent… C’est une véritable escroquerie en fait, conçue et suivie par au moins trois des 16 banques établissant le LIBOR. Et certaines banques centrales auraient approuvé toutes ces arnaques.

On peut imaginer ce qu’il se passerait en cas de clash ! Les queues devant les banques, et les grognements lorsque leurs clients se verraient limités leurs retraits d’argent, 100 € par exemple, et même leur compte en or confisqués… Ce passage brusque de l’euro en franc ne se ferait pas sans conséquences pour tout le monde, les ménages aux petits et moyens salaires, qui se verraient descendus à 25/30 % de leur ancienne valeur, l’euro ayant été dévalué de 10 %et plus. Et selon le principe des vases communicants, le Mark prendrait lui 20à 30 % de plus par rapport au nouveau franc.

Merci à La Chronique Agora , en lien.

Ce contenu a été publié dans Economie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Explosion de la zone euro.

  1. LHDDT 佐罗 dit :

    L’Allemagne perdrait son Ax3, c’est vrai que ça commence à craindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *