Les Pussy Riot, MàJ, bis

Ces trois dames ont pris 2 ans, alors qu’elles en risquaient 7.

Avec de tels débordements, il fallait bien s’y attendre… Elles ne sont pas en France, ni même en Chine, où la justice fait cependant son travail. Quand on lit la presse actuelle, quand on écoute les réclamations des grands donneurs de leçon, on se dit que, vraiment, l’avilissement de certains est flagrant.

Une foule énorme à la sortie du tribunal 400 personnes. lol
A Paris, 200 seulement. re lol

Addenda 17 Aout 10h:

Une action “d’éclat” de militantes féministes de FEMEN, saccageant un crucifix sur les hauteurs de la ville de Majdanyj Nezalezhnosti (Kiev, Ukraine) en “protestation” du procès fait au groupe féministe punk Pussy Riot coupable, lui aussi, d’une profanation dans la cathédrale orthodoxe du Saint-Sauveur de Moscou.

La liberté d’expression n’est pas synonyme de profanation, surtout si elle se manifeste à l’aide de tronçonneuse thermique…

Merci à l’observatoire de la christianophobie

Le début, ici

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *