Copinage et bons mots cul-turels

«Tout homme qui possède son alphabet est un écrivain qu’il ne faut pas méconnaître.» affirmait l’auteur du Voyage…

Nul doute que certains de nos administrateurs en ont une belle étoffe.
Du sieur Sarkozÿ, ex-président de notre pauvre république qui conseillait fermement à ses contradicteurs: «Casse-toi, pauvre con», à dame Pulvar, ci-devant maîtresse attitrée d’un certain ministre du redressement productif, excusez du peu, qui affichait voici peu, un retentissant autant que décisif: «Je vous emmerde» les lettres Françaises risquent fort de subir l’embellissement foudroyant de notre culture millénaire.
Nos cherchions des héritiers aux Voltaire, Hugo ou Déon, c’est chose faite.

La classe.

Le dit ministre en exercice est cependant plus disert dans ses réflexions et emploie un langage, s’il n’est pas fleuri, sens bon non pas ce qui tombe et est dédié à Satan,selon St Pacôme, mais la sempiternelle logomachie des issus des grandes Écoles: le langage des faux-culs et de ceux qui n’en n’ont rien à faire.

En effet, le ministère de l’Economie a confié un mandat  à la banque d’affaires Lazard France, d’origine juive ashkénaze et  dirigée par le «banquier de gauche» Matthieu Pigasse (qui emploie Audrey Pulvar, la compagne du ministre du Redressement etc.), pour conseiller le gouvernement lors de la création de la future Banque publique d’investissement.

Ce mélange des genres a fortement déplut au redresseur-chef qui twitte ainsi – c’est chouette la technique – «Nouvel Obs: Ces informations sont fausses et les rumeurs désobligeantes. Elles doivent être démenties immédiatement»

Et donc, de suite, la parade de Bercy:  «C’est Pierre Moscovici qui est en charge du dossier de la Banque publique d’investissement»

Source

Quand on sait que Pierre MOSCOVICI appartient à l’ European Young Leaders, ainsi que F. Hollande, dont Lazard Frères est un membre bienfaiteur.

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Economie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Copinage et bons mots cul-turels

  1. Liang dit :

    Banquier de gauche, sans blague.
    Qui plus est, des grenouilles de ce bénitier progressiste, tenteront de donner des leçons de catéchisme aux petits – un mirage du bout de la nuit .

  2. Chris dit :

    …ça s’ appelle une PARTOUZE !!!!

  3. Paul-Emic dit :

    si on se met à critiquer les liens d’amitié où va-t-on ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *