Les Pussy Riot, Màj,ter

Une conséquence assez plaisante de cette affaire

La chanteuse Mireille Matthieu s’attaque au Petit Journal et à On n’est pas couché, au prétexte de « dénigrement », « diffamation » et « propos mensongers.

Elle avait critiqué à la télé Russe le comportement de ces furies et peu  après, a  été tournée en dérision par les deux émissions pré-citées.

Le bon sens est souvent là où on l’attend le moins.

La suite sur le JDD

 

 

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Les Pussy Riot, Màj,ter

    • blh dit :

      Oui, je me rappelle de ce post. On peut sans crainte affirmer que ces rejets prennent des allures infernales. Le Peillon en est un exemple frappant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *