L'armée sans armes.

Qui donc se souvient de Jean-Baptiste de Gribeauval?

Peu de monde en vérité, hormis quelques spécialistes des choses militaires. Son fusil modèle 1777, produit à 2 millions d’exemplaires accompagna tous les soldats de la Révolution et de l’empire. Notre pays était encore il y a peu un grand constructeur d’armes de toutes sortes, aux noms évocateurs de Lebel, Chassepot, Mas, Famas, FRF1…
Qui n’a jamais tenu un Mas36, Mas36/51, une Mat59, un Pa50, un Mas49/56…Las, ces manufactures de St Étienne, Tulle, Châtellerault ont mis la clé sous la porte. Nous n’avons plus d’armes.  » Si Vis Pacem, Para Bellum », affirme le dicton. Soit. Encore faut-il qu’on puisse s’y préparer.

Armes de guerre kalachinkov«La commande de l’AIF, l’Arme Individuelle du Futur, a été repoussée à 2014, mais il est certain qu’elle ne sera pas française, puisqu’il n’existe plus d’usines pour la concevoir et la produire», expliquait un général. Les futures armes seront allemandes, belges ou italiennes. Exit la France. Même les munitions attenantes sont étrangères. On imagine sans peine un possible blocus lors d’un engagement qui ne plairait pas à quelques-uns.
Marine, aviation sont également touchés.

Un bon article de Jean-Dominique Merchet, chez Ria Novosti, qui nous parle de la Kalash, plus connue d’une certaine jeunesse que le théorème de Pythagore.

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à L'armée sans armes.

  1. LHDDT 佐罗 dit :

    Bahh.. tu fais des histoires.
    Depuis que l’OTAN nous protège en échange d’un petit léchage de pompes on a plus besoin de toute cette quincaille ..

  2. Paul-Emic dit :

    c’est quand même une misère cette époque.
    personnellement j’ai bien aimé l’AA52.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *