La Toussaint Rouge

Début d’une nouvelle guerre révolutionnaire
où un certain Colonel perdit son âme.

  Le lundi 1er Novembre, jour de la Toussaint, et le lendemain, Jour des Trépassés, ont marqué le commencement des actions meurtrières des rebelles en ALGERIE. En effet, une vague de terrorisme s’abat soudainement sur le pays, plongeant les populations dans l’étonnement, l’inquiétude et la réprobation. Trente attentats sont signalés dans le CONSTANTINOIS, en GRANDE-KABYLIE, en ORANIE et dans la ville d’ALGER (plusieurs bombes sans victimes). On signale 8 morts et de nombreux blessés. Un communiqué du Ministère de l’intérieur déclare: « Un certain nombre d’attentats ont eu lieu cette nuit en plusieurs points de l’ALGERIE. Ils sont le fait d’individus ou de petits groupes. Des mesures immédiates ont été prises par le Gouverneur général de l’ALGERIE et le Ministère de l’intérieur a mis à sa disposition des forces de police supplémentaires. Le calme le plus complet règne dans l’ensemble des populations. »

Lire  ici :

===

Pour officialiser cette guerre:

Enfant égorgé par le fln « Au Caire, à 18 heures, « la voix des arabes » sous contrôle direct du raïs gamal abdel nasser déclare: L’algérie a aujourd’hui loyalement repris la voie de l’arabisme. L’algérie a engagé aujourd’hui une lutte grandiose pour la liberté, l’arabisme et l’islam! Aujourd’hui, 5ème jour du mois de Rabii 1er de l’année 1374 correspondant au 1er novembre 1954, à 1 heure du matin l’algérie a commencé à vivre une vie honorable. Aujourd’hui, une puissante élite d’enfants libres de l’algérie a declenché l’insurrection de la liberté algerienne contre l’imperialisme français tyrannique en afrique du nord. »

Guerre qui commença par l’assassinat de 2 instits, plus ou moins de gauche ( M. et Mme  MONNEROT, cette dernière violée puis grièvement blessée aux côtés de son mari), venus instruire le peuple algérien, ainsi que des militaires français et des civils musulmans.

homme égorgé et éventré par le fln

De Jean Brune :

Le docteur Jean Massonnat, agenouillé sur un blessé [ à l’issue d’une attaque à Alger], a été tué de trois balles tirées dans le dos par ceux que « Le Figaro » appelle « le service d’ordre »!

===

Guerre révolutionnaire dont le moteur principal était les meurtres les plus horribles sur les plus faibles, et l’essence, la passivité quand ce n’était pas la complicité de nos dirigeants et de la presse. Qu’on le veuille ou non, certains se sont regardés dans une glace et n’ont jamais rougi ni baissé leur pantalon. Et leurs réactions furent un honneur pour la France dont le déclin s’amorçait et qui perdure toujours.

Il est curieux de constater que pratiquement personne, hormis les vrais spécialistes, ne décrit les origines marxistes-léninistes des MNA et autres FLN. Et dès que l’on parle de ces deux tristes sires, on ne peut s’empêcher de penser à un certain peuple élu, adoubé par son grand-frère.

Ce contenu a été publié dans Politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à La Toussaint Rouge

  1. LHDDT 佐罗 dit :

    1) c’est bien de remuer cette merde.. ne serait-ce que pour affranchir les jeunes embués d’immigration maghrébine.

    2) « .. les origines marxistes-léninistes des MNA et autres FLN »

    je suis allé bosser à Annaba (Bône)
    en rade, c’était des bateaux soviétiques alors ..

  2. LG dit :

    Tout ce qui communard pue le talmoud !

  3. Paul-Emic dit :

    Je vois que nous puisons nos images à la même source, mais j’avoue que je n’ai pas pu les mettre en ligne tellement elles sont atroces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *