La délation, nouvelle discipline des beaux-arts

« Mentez, mentez toujours et encore », scandait Voltaire.

« Dénoncez, dénoncez », précise notre bonne république.

« …La  France  est  bourrique,  c’est  plein  la  Commandatur  des  personnes  qui  viennent dénoncer… Elles vont au Parquet ensuite… le lendemain elles retournent rue de Rivoli… Au nom  de  la  Patrie  toujours !  donner  le  copain,  la  copine…  comme  ça  ne  perdant  pas  une minute… Le Fiel est Roi …« , hurlait à pleins poumons, le terrible médecin maudit.

– 1) Une histoire qui s’est déroulée le lundi matin, 14 Janvier, dans un collège du centre-ville de Metz : Une élève de 3ème vient en classe avec son sweat de « La Manif pour tous » qu’elle a acheté la veille.
Une de ses camarades de classe monte aussitôt à l’étage de la Directrice pour la « dénoncer ».
Quelques instants plus tard, le Conseiller Principal d’Education, qui en a pourtant vu d’autres sur le dos des ados (têtes de mort, très fashion en ce moment, inscriptions sataniques, Lady Gaga dans toutes les postures…etc), fait irruption en plein cours et envoie l’accusée directement chez la directrice avec ordre d’enlever le vêtement incriminé ou de le cacher…
La jeune fille de 14 ans, du genre enfant sage, n’a toujours pas compris ce qui lui était arrivé.
Qu’y avait-il exactement sur ce sweat objet de scandale, à mettre toutes affaires cessantes hors de la vue des enfants ? Un slogan homophobe ? Une insulte contre le gouvernement ? Pas du tout. Simplement quatre petits personnages se tenant la main : un papa, une maman et deux enfants.
Cachez cette famille que je ne saurais voir.
===
La jeune délatrice commence fort bien sa future vie d’adulte.

– 2)  Voici Twitter, le réseau social aux prises avec l’UEJF, les étudiants juifs de France.

On peut remarquer le sourire en coin du monsieur à gauche.

Un juif répond, d’une façon plus générale, sur le sionisme.

http://www.youtube.com/watch?v=G2t4y7PErNk

– 3)  Aux Etats-Unis et au Canada, la BSA (Business Software Alliance), qui lutte contre le piratage de logiciels, propose de rétribuer les délateurs entre 5 000 et 1 million de dollars, en fonction de l’amende payée par l’entreprise.

En France, le site de la BSA propose toutefois de dénoncer une entreprise via un formulaire en ligne, mais aucune rétribution n’est prévue.

Merci à l’Informaticien.

– 4) On n’oublie pas les lois Haddopi 1 et 2…

 

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à La délation, nouvelle discipline des beaux-arts

  1. orfeenix dit :

    Fort heureusement c’ était à Metz, à Paris la pauvre eût été écrouée.

  2. Carine dit :

    Demain, se promener en famille, un monsieur, une dame et un ou deux enfants sera considéré comme stigmatisant pour ceux qui seront à deux papas ou deux mamans.
    Il faudra se cacher. Ou prévoir un(e) figurant(e) qui tiendra lieu de tiers-participant, pour faire modernoeud branché et échapper ainsi à la délation.

  3. Paul-Emic dit :

    ce film sur l’antisémitisme est vraiment très éclairant comme on le dit en jargon ministériel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *