On achève bien les humains !

Ce n’est pas l’arbre qui cache la forêt des faux-culs, c’est toute la cavalerie qui se couche devant les lobbby de toutes tendances et que l’on dénigre à tout va, où le meilleur ami de l’homme est réduit à quelques kilos de bidoche présentés comme du boeuf pur porc, sublime trahison aux yeux des biens pensants.

Par contre, c’est le grand silence autour des conditions d’abattages de ces bêtes, selon les rituels en usage, fussent-ils halal ou casher, les animaux se devant d’être pleinement conscients. Surtout de leurs souffrances

égorgerment halal mouton

le rituel casherEt maintenant, le Grand Etiqueteur, connu également sous les expressifs vocables de Normal 1er, d’Ahuri des couloirs, sinon de Rantanplan,  veut imposer une  traçabilité accrue de tous les produits carnés, délaissant totalement les petits d’hommes qui n’auront plus ni père ni mère, autre future carcasse tributaire des aléas boursiers et de l’humeur des bobos-gochos-trokos en mal d’adoption.

En fait, c’est d’une logique évidente, quand on sait que la SPA a été créée bien avant la « déclaration des droitsd’lome »

Toujours est-il que la société Spanghero, que la région classe tout à fait naturellement à droite sur l’échiquier politique, est quasiment certaine de mettre la clé sous la porte. Sous les yeux vitreux de nos ministres patentés.

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à On achève bien les humains !

  1. orfeenix dit :

    Et Dieu dit à Adam:  » tu domineras tous les animaux. »

  2. LHDDT 佐罗 dit :

    Et Dieu dit à Adam: » tu domineras tous les animaux. »
    Répondre

    .. dont les goys.

  3. Carine dit :

    Voilà la vraie affaire !
    M’est avis que tout le monde bouffe du boeuf au cheval depuis belle lurette (pas moi, je ne mange ni l’un ni l’autre, mais ils doivent sûrement mettre du cheval dans le poulet, puisqu’il paraît que c’est moins cher… Ca, on ne m’a toujours pas expliqué comment la viande de cheval peut être moins chère que le boeuf, dans un pays comme la France… Evidement, du cheval roumain qui est venu à pied…).
    Mais la question principale « comment il est tué le boeuf/cheval, papa ? » passe complètement aux oubliettes.
    Et ces braves paysans que l’on voit bichonner leurs bêtes au salon de l’agriculture, ça ne leur fait rien de savoir qu’elles seront égorgées halal, dans les vomissures, la fange et la souffrance ? Avec des têtes de muzz à côté, si ça se trouve, par dessus le marché…

  4. Ping : Le dernier salon où l’on cause… | La Mouette rieuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *