Rafles à Paris, suite

Matraquages, tirs de flashball et rafles.

Addenda de rafles à Paris, du 09 mai.

« On est libre de ne pas me croire, mais j’affirme qu’il y a eu plus de blessés le 26 mai 2013 que le 11 novembre 1940.« , affirme Olivier Perceval, secrétaire général de l’Action Française.

hématome du à un tir de flassball

Bilan : 17 interpellations et mises en garde à vue dans les seuls rangs de l’Action française et plusieurs blessés notamment par « flash ball » dont deux grièvement, poignets cassés et côtes fêlées, encore hospitalisés à l’heure où j’écris.

La suite ici :

On ne peut s’empêcher de réagir à la lecture de divers commentaires issus de la presse écrite ou des blogs ainsi que du visionnage de plusieurs vidéos montrant ces exactions, autant par les écrits de quelques veilleurs et manifestants sortis de leur garde à vue de plusieurs heures écrivant leur amour du prochain, et donc là des forces de l’ordre malgré leur difficile devoir, tous animés par une seule pensée, ne montrer aucune hostilité ni mouvement d’humeur, car personne ne songe à envahir l’Elysée, etc.

Je n’ai pas l’impression que jouer les Gandi et autres apôtres non-violents puissent changer quoi que ce soit dans cette nouvelle dictature un peu mole qui se met doucement en place. Les dés sont truqués depuis longtemps et le pouvoir s’amuse justement avec ces braves gens remplis de bonne volonté, véritable expression du pays réel, mais éternels cocus de l’histoire.

Ce contenu a été publié dans Politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Rafles à Paris, suite

  1. Chris dit :

    Oooooh !!!!…finalement !!…je m’ évertue à le dire depuis longtemps !!…qu’il ne faut surtout pas jouer aux Gandhis !!!!…cet exécrable imbécile vendu qui nous tient lieu de président est bel et bien en train de nous IMPOSER une véritable DICTATURE !!!…sans aucun débat ni opposition possibles !!!…avec l’ aide de son roquet hystérique Valls qui se sent plus pisser !!!…tout en emmenant le pays droit dans le mur et les français au bagne !!!…c’est du musclé , qu’ il faut !!…du sérieux , du grave et du COMPACTE !!!
    Réagir à l’ imposture est un DEVOIR !!!

  2. Paul-Emic dit :

    la dictature molle ça fait trente ans au moins qu’elle s’est mise en place. Au contraire, en ce moment ça se raidit un peu, si on en est encore au stade de la répression policière simple, il y a des enquêtes menées sur les parents militaires de jeunes arrêtés à l’occasion des manifs, par exemple. Parions que tous ceux qui touchent d’un peu près les manifs vont être fichés avec d’éventuelles mesures de rétorsion : accès à certains emplois, tracasseries administratives, enfin la routine d’un régime qui devient policier, parfaitement prévisible par ailleurs..

    • blh dit :

      C’est le retour de l’affaire des fiches, célèbre en 1900/1905, où le Grand Orient avait trouvé un Général selon son désir.
      On a déjà une nana qui coopère, Frigide…

  3. Orfeenix dit :

    Déjà qu il n’y a plus beaucoup de gens qui résistent à la pensée inique, si en plus on nous les esquinte…

  4. Hanoho dit :

    L’action pacifique ne sera peut être pas suffisante… faute d’un effectif suffisamment important et d’une détermination suffisamment forte. Parce que plus d’un million d’individus qui marcherait pacifiquement sur l’élysée, se serait quelque chose… un peu comme la marche du sel de Gandhi. 60 000 militants furent incarcérés mais toute la nation s’est levée, tout fut bloqué, l’état indien à ce moment était véritablement entre les mains des ouvriers qui le font vivre et non plus entre celles des parasites qui vivent du travail des autres. C’est une telle mobilisation qu’il faut lever et montrer à tous où se trouve la violence et l’injustice.

  5. LHDDT 佐罗 dit :

    « tout fut bloqué, l’état indien à ce moment était véritablement entre les mains des ouvriers ».

    On se rappelle que la « vignette » aux motards, fut retirée dès le lendemain, cause au bordel qu’ils avaient foutu à Paris. Comme quoi : quand on veut, on peut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *