Vers un coup d'état ?

Un triumvirat prépare l’assaut de l’Elysée.

Dixit un certain journaliste auteur d’articles souvent excellents et forts bien documentés. Dernièrement, il avait affirmé que 3 généraux, et non des moindres, fomentaient un possible coup d’état pour renverser… ben, on ne sait pas trop, en fait.

« Un groupe royaliste qui se revendique du Printemps français appelle à un «coup de force» de la part d’officiers catholiques, sans crainte de donner des noms ! », tel est le chapô de l’article en question rédigé par M. Jean Dominique Merchet, sur le blog  » Secret défense. »

Issu de Libération et de Mariane, le court pédigrée de ce spécialiste des questions militaires peut assez facilement surprendre dès lors qu’il s’agit de ces questions . On se souvient que de grands « poètes » de la même famille conchiaient l’Armée Française, mais adoraient, le mot est bien faible, les armées de l’URSS et ses alliés.

Donc, ayant mis en avant cette éventualité – on se demande là aussi quelles sont ses sources – les réactions n’ont pas trop tardé et ce journaliste, suite au droit de réponse évident évoqué par le Général Dary, ancien gouverneur militaire de la Place de Paris, s’explique sur le même blog

Jusque là, rien de plus normal , eh oui, si la plume est serve, la parole est libre et a besoin bien souvent que les pendules de la loi soient remises à l’heure.

Ce qui me rend perplexe est cette info concernant le Général Benoît Puga, ancien commandant des Opérations spéciales et directeur du Renseignement militaire français, ancien chef de l’état-major particulier du président Nicolas Sarkozy et maintenu à son poste par l’Homme du Japon.

Ce général affiche un soutien inconditionnel à la colonie juive de Palestine et des relations privilégiées avec les néo-conservateurs US, il a relancé la politique coloniale de la France en Côte d’Ivoire, en Libye et en Syrie. Il était l’agent traitant à la fois de Michel Samaha et de Wissam el-Hassan. Il est aujourd’hui l’homme fort à Paris. En violation des institutions démocratiques, il gouverne seul la politique proche-orientale de la France, bien que cette attribution ne corresponde pas à ses fonctions officielles.

Notre Grand Diplomate n’est surement pas en reste de lui prodiguer moult conseils éclairés et le directeur de l’OSDH, M.Tony Cartalucci, de son sous-sol Londonien a lui aussi de quoi alimenter toute la doxa anti Bachar.

Et donc, je vois mal, mais alors très mal, ce grand espion tenir quelque messe basse, fût-elle catho-tradi, dans le but avoué de prendre le pouvoir.

Il est urgent d’attendre.

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *