Sur la Syrie, suite.

La vérité sort-elle des puits US ?

De Michel Collon, ce jour :

12 ex des services US à Obama :« Ce n’est pas Bachar ! » 

Comme Bush et Powell avaient menti sur les « armes de destruction massive » de l’Irak, de même Obama, Kerry et la CIA mentent sur l’attaque chimique du 21 août à Damas. Qui le dit ? Damas ? Le mouvement anti-guerre ? Non, 12 « ex » des services secrets US, renseignés par leurs collègues encore en fonction. Ils viennent de l’écrire à Obama, en présumant qu’il avait été trompé (ce qui reste à prouver). Ce document confidentiel a été révélé par un site US et nous le traduisons. Chaque guerre commence par un grand médiamensonge. Mais cette fois on en parle beaucoup plus qu’avant. Que chacun prenne ses responsabilités. (IGA).

PrixNobel

En dépit de la supposée « grande confiance » de l’administration Obama à propos de la culpabilité du gouvernement syrien dans l’attaque chimique du 21 août, près de Damas, une dizaine d’anciens militaires américains et d’officiers des renseignements rapportent au Président Obama des informations reçues contredisant la version officielle.

La suite ici.

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *