Un général parle

Syrie : ingérence délibérée, prétexte douteux

Alors que certains journalistes, puis le gouvernement français, mettent en cause la loyauté nationale des Français mettant en doute les accusations formulées par les services de Renseignement français, le général Dominique Delawarde met les pieds dans le plat. Pour lui, les preuves indubitables produites par le pouvoir politique ne sont absolument pas crédibles d’un point de vue militaire.

La suite ici

Concernant la mise œuvre de cette cette machine de guerre, voici les propositions du Réseau Voltaire, qui, quoi qu’on en dise, est pour le moins assez logique

Lire ici

Un peu partout assiste-t-on à l’éclatement de la vérité des multiples déclarations à l’emporte-pièces de quelques dirigeants Onusiens, autant de false flag récurrents. Quant on pense que la France, ville lumière, en est partie prenante, on a de quoi être dégouté.

 

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *