Le tireur fou retrouvé

Putain je suis dégoûté que ce soit pas un nazi…

Nul doute que l’auteur de ce tweet ainsi que ses gentils laudateurs ne se mordent la langue et finissent par s’auto-euthanasier…
Le flingueur de la feuille propagandiste Libération a été retrouvé grâce à son ADN .
Il s’agit d’Abdelhakim Dekhar, alias « Toumi », 49 ans, condamné en 1998 à quatre ans de prison pour association de malfaiteurs et complicité de vol à mains armées dans l’affaire Rey-Maupin, un braquage en région parisienne remontant à 1994, au cours duquel cinq personnes, dont trois policiers, avaient trouvé la mort.

abdelhakim-dekhar-565x250

Lire l’article ici.

Évidemment, faudra pas faire d’amalgame et dénigrer qui que ce soit, ça se trouve, il était surement un peu malade, à l’esprit dérangé momentanément…

Les sieurs Ayraut, Valls, Taubira se préparaient à nous présenter ce monsieur comme un fanatique d’extrêêême droite, un fachiiiste, digne émule d’un Anders Behring Breivik, l’archétype de l’assassin solitaire sortant du moule de Lee Harvey Oswald, ou de Sirhan Sirhan et tant d’autres, avant même le début d’une quelconque enquête.

Raté.

Petit rappel:

Dans la nuit du 26 au 27 mars 2002, alors que le conseil municipal de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, s’achève, un homme, installé dans le public, se lève, met en joue les élus et tire méthodiquement. Bilan: huit morts, dix-neuf blessés.
Et qui était ce monsieur Richard Durn :
« Durn a tout d’abord fréquenté, à la faculté de Nanterre, les milieux autonomes d’ultra-gauche – dont le couple Florence Rey/Audry Maupin, auteurs d’une équipée sauvage qui fit cinq morts dans la capitale en 1994. En 1988 – il a 27 ans –, il a adhéré au PS. Il va y militer cinq ans.

Au printemps 2001, Durn rejoint un groupe de dissidents socialistes alliés aux écologistes partis à la conquête de la mairie de Nanterre. La même année, il adhère à la Ligue des droits de l’homme, dont il devient trésorier pour la section de Nanterre. Au moment de la tuerie, il occupe toujours le poste. L’action locale ne suffisant pas à ses rêves d’héroïsme, Durn s’engage dans l’action internationale. De 1993 à fin 2001, il accompagne une dizaine de convois humanitaires en Bosnie, au Kosovo et au Monténégro. En 1998, il séjourne dans un kibboutz israélien. Deux ans plus tard, il retourne en Terre Sainte, mais cette fois dans des camps palestiniens, et déclare à un ami (juif, surpris) son admiration pour ces « maîtres de la mort » que sont les kamikazes. Cerise sur le gâteau, il se trouve en juillet 2001 à Gênes, parmi les manifestants antimondialisation. ». Etc.

 

 

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à Le tireur fou retrouvé

  1. orfeenix dit :

    Oui bon, ce n’ est pas parce que cent dix pour cent des agressions sont perpétrées par un certain type de population qu’ il faut tirer des conclusions hâtives…

  2. Paul-Emic dit :

    hâtons nous de ne rien conclure .
    Par contre quand cette petite frappe d’antifa s’est faite exploser la tronche là on a conclut très rapidement .

  3. Carine dit :

    « Putain je suis dégoûté que ce soit pas un nazi… »

    Ils disent ça à chaque fois !
    Attendons le « falzar flasque », comme dirait l’ami Coach.
    Mais nous ne sommes pas pressés, hein !

  4. blh dit :

    En fait, les clameurs se sont tues qui hurlaient à l’hydre faciste… Sauf quelques petits mots arrangeant pour les bob-gochos, entre autres, l’hypocrite journal Marianne qui tente, tant bien que mal, de se dédouaner…

  5. LHDDT dit :

    Message à ma concierge qui me regardait de son oeil torve tordu : « Voyez, c’est pas moi ! »

  6. « putain je suis dégoûté que ce soit pas un français… » car il me semble que nazi et français sont synonymes pour nos amis cpf (c’est marrant mon correcteur automatique me propose pour caf : caf !!! faut le faire !! 😉 ) bénéficiant de notre hospitalité tellement grande qu’il entre même au sein de notre famille avec un petit bout de papier tamponné CNI…
    et pour nos amis gauchistes, j’allais oublier !…

  7. « … me propose pour cpf : caf !!! » bien entendu…
    le temps de taper le reste, il avait déjà corriger le cpf en caf !!!..
    quelle efficacité ce correcteur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *