Vous avez dit repentances ?

 

Massacre de Washita River, 27 Nov 1868

Washita est une rivière coulant entre le nord du Texas et de l’Oklahoma.

Les Cheyennes, sous la conduite de leur chef Black Kettle, vivaient dans un vaste territoire de l’ouest du Kansas et de l’est du Colorado, territoire garanti par le traité de Fort Laramie en 1851. Suite à la découverte de gisements d’or, les colons américains  repoussèrent toujours plus au loin les Cheyennes pour s’approprier  leurs terres. Après moult discussions et nouveau traité – plus restrictif que le premier – en 1861, la réserve accordée de Sand Creek était cependant bien trop exigu et surtout à peine cultivable. Des jeunes commencèrent à piller les vivres des colons voisins.
Les incidents se mulipliant, avec mort d’hommes, Black Kettle conclut un marché avec le commandant de Fort Weld/Colorado : ramener les insoumis à sa réserve en échange de leur protection. Pacte évidemment trahi par le colonel John Chivington , chef du Troisième Corps de Volontaires du Colorado, massacrant plus de 200 Cheyennes, dont beaucoup de femmes et d’enfants, puis les mutilant et les scalpant [voir ci-après]
Black Kettle, en réchappa et retourna à son campement pour y secourir sa femme blessée. En 1865, après signatures d’autres traités plus ou moins suivis par les autres tribus afin de garantir la paix prônée par le chef Black Kettle, avec distribution de nourriture  manquante, jamais reçue. Suite à un raid meurtrier d’une vingtaine de Cheyennes affamés sur des colons,et a un excès de bonté du chef, les américains décidèrent d’une expédition punitive.

Washita RiverC’est le général Custer, sous les ordres du général Sheridan, qui exécuta cette attaque.
Black Kettle, désireux de paix, parti à cheval avec sa femme, en brandissant le drapeau Américain et un drapeau blanc très significatif, à la rencontre des soldats.
Ils furent abattus sans aucun motif avant même toute discussion.

Custer « sécurisa » le village de la rencontre en 10 minutes.
130 Cheyennes et Arapahos furent tués, dont 20 civils, alors qu’ils n’y avait qu’une douzaine de réels combattants . 53 indiens furent faits prisonniers, et 800 chevaux furent abattus.

===

Triste victoire pour un si glorieux chef de guerre que ce Custer.
Une nation qui ne respecte pas ses traités, des généraux qui trahissent leurs paroles, à l’Ouest, rien de nouveau, non ?

===

 Sources


Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Vous avez dit repentances ?

  1. Paul-Emic dit :

    A Little Big Horn il n’a récolté que ce qu’il avait semé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *