Vous avez dit repentances ( suite) ?

Massacre de Sand Creek , 29 Nov 1864

Le traité de Fort Lamarie en 1851 garantissait aux Cheyennes un large territoire dans l’Ouest de Kansas et l’est du Colorado. Suite à la découverte de filons d’or dans les Rocheuses, les intérêts financiers et le monde des affaires influèrent sur le gouvernement US qui chassa les Cheyennes de chez eux, ne leur laissant qu’une infime parcelle de terre dans le sud-est du Colorado. (Voir plus bas).

Après de nombreux affrontements Indiens-prospecteurs-armée,  les premiers ayant faim et froid, les militaires furent envoyés dans la région pour enquêter.

Au matin du 29 Novembre, une colonne de cavaliers américains progressait au nord de Fort Lyon/Colorado. Commandés par le Colonel J.M. Chivington,  ces volontaires,gelés et épuisés, subissait les harangues de leur Chef ;  » Tuez et scalpez grands et petits. Le temps me dure de patauger dans le sang. Ne laissez pas les lentes devenir des poux. »
Avisé de leurs présence, le chef indien, Black Kettle, dépêcha à leur rencontre 6 guerriers munis de la bannière étoilée et et d’un drapeau blanc.
A peine furent-ils en vue que Chivington donna l’ordre de l’attaque. Tentant de fuir, les indiens furent encerclés et abattus à coup de sabre.
Puis, entrés au village, les soldats tuèrent nombre de femmes et d’enfants.
Ceux des Cheyennes qui s’étaient repliés sur ordre de leur chef, essayèrent de creuser dans le sable pour une ultime résistance mais furent hachés menus par les canons mis en place par Chivington.
Quelques-uns purent s’échapper mais furent rattrapés et égorgés à 10 km à la ronde.

massacre indien

Des femmes ont implorées la grâce des soldats mais furent abattues à coups de révolver et les enfants courant tirés comme à l’exercice.Une femme enceinte fut même éventrée et le fœtus exhibé aux yeux de tous.Après le massacre, les hommes Chivington scalpèrent de nombreux cadavres et se livrèrent à de nombreuses mutilations sexuelles sur les morts.

massacre femmes indiennes

Quand il n’y eut plus personne à tuer, les militaires pillèrent les cabanes et les tentes qu’ils incendièrent et se partagèrent 500 chevaux et mules.

500 Indiens avaient perdu la vie, les soldats 9 tués. Les cavaliers emportèrent une centaine de scalps, exposés à l’Opéra de Denver.

===

Nous sommes loin de la vision Hollywoodienne de ce génocide des amérindiens tout au long des siècles. Réduits à l’impuissance, affamés par la destruction des bisons par  Buffalo Bill sur ordre des US pour affamer les Indiens ( on retrouve cette solution en 1947 avec les prisonniers allemands et autres insoumis ) . D’autres massacres furent encore perpétrés, celui de Wounded Kee, le 29 Décembre 1868 entre autres,  et le dernier décida de la mort du Général Custer à Little Big Horn, le 25 Juin 1876.

===

A suivre

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Vous avez dit repentances ( suite) ?

  1. orfeenix dit :

    Je préfèrerais de loin traiter avec le grand Manitou qu’ avec ce vendu d’ Obama.

  2. Paul-Emic dit :

    on comprend mieux leur affinité pour l’islam fanatique, parce qu’au delà des apparences ils ne s’entendent pas si mal que cela

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *