Hollande en Haute Cour

Tel est le nouveau mot d’ordre à l’issue de la manifestation
du 26 Janvier 2014.

 

Il semble que nous assistions à une réaction plus qu’anodine déclinée par les Français de plus en plus inquiets de la politique gouvernementale.

Cette demande officielle de la part de M. François Billot de Lochner , cadre du Jour de Colère, dépasse les revendications habituelles plus dispersées les unes que les autres et souvent partisanes pour déboucher sur un mot d’ordre d’essence Politique, en rupture quasi totale avec le social-économique.

Selon l’article 68 de la constitution, il appartient aux élus des deux assemblés de se constituer, par un vote, en Haute Cour de justice, afin d’engager la procédure de destitution du Président de la République pour « manquement grave » à l’exercice de ses fonctions.

En effet, quels que puissent être les erreurs, les échecs de cette Vème République, dans tous les domaines de son organisation, le système aux abois face à sa déroute continuelle n’a de cesse de se raidir et d’employer des mesures draconiennes pour museler le pays dans son désir de vouloir que l’on respecte sa Liberté d’Expression,   citée à l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, ainsi qu’à l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme de 1950, malgré toute une série d’alinéas issus de groupes communautaristes, restreignant peu à peu cette liberté.

On peut s’en rendre compte sans détour avec les dernières affaires du Conseil Constitutionnel et du Conseil d’Etat, en rapport avec le spectacle de Dieudonné, l’humorise-qui-ne-fait-plus-rire, sous l’égide du Ministre de l’Intérieur, M. Manuel Valls, ayant d’ailleurs totalement court-circuité le Ministre de la Justice, Mme Christiane Taubira.

pastiche de M. VallsQuand on voit la hargne et la haine de ce français-de-papier-mais-vrai-communiste-catalan-portant-kippa oser nous délivrer par le biais des presses aux ordres le vrai visage de la pureté républicaine, démocratique, laïque et tout le toutim, on ne peut qu’envisager de sérier les problèmes et d’en trouver des réelles solutions.

Montesqieu doit bien rigoler.

Ce qui est significatif, donc, et certainement encourageant est de comprendre que la question posée par le Maître de Martigues sur un éventuel coup de force reprend une pleine vigueur du fait de cette volonté d’aller plus loin dans les multiples revendications récurrentes.

Il appartient à nous tous d’en tirer conséquences et, loin de se disperser en moult cris du coeur, de renouer avec l’  » Unité d’abord ».

De Ludovic Greiling, de Politique Magazine, datée du 27 Janvier.

Paris, 26 janvier : 250 personnes en garde à vue. Comment la police en est-elle venue à opérer des arrestations massives après une manifestation autorisée ? Enquête d’un journaliste qui a eu le tort d’oublier sa carte de presse…

 « C’est une rafle ». L’officier de police qui marche dans le couloir du commissariat ne mâche pas ses mots. Il fait écho à plusieurs agents croisés avant lui, qui ne trouvaient d’autres termes pour désigner l’arrestation massive survenue hier, dans le 7ème arrondissement de Paris. Dimanche soir, près de deux-cents cinquante personnes ont été interpellées, fouillées puis placées en garde à vue pour une nuit ou plus, suite à la manifestation organisée par le collectif « Jour de colère ». Pour combien de condamnations ? On ne le sait encore.

La suite:

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Hollande en Haute Cour

  1. LHDDT 佐罗 dit :

    Bref, le changement, c’est que ça ne change pas 😉

    Le premier pas vers le changement, c’est un réel « trouble à l’ordre public ».. tant que ça se termine par des bare-boeuf-kiou, ils s’en foutent.. La Grèce par exemple – là, il y avait vraiment péril en la demeure – c’est passé loin d’en retourner aux Colonels.

    • blh dit :

      Bien sur, tu as raison, pour l’instant, ce ne sont que des balbutiements mais qui ont le mérite de poser le vrai problème. Il faut un début à tout. Peut-être qu’en février…

  2. Alain dit :

    Salut Bernard,

    tant que vous n’en serez qu’à ajouter des moustaches et autres enfantillages du même genre, la classe politique pourra dormir tranquille. Des têtes de listes résolument contre l’Europe, mais qui prennent toutefois leur paye de député européen sans pour cela assister aux réunions, la haine de l’autre en ce seul nom ne peuvent faire que sourire ceux que vous faites vivre.

    A ne rien perdre sans risque, on ne peut rien gagner. La France est devenue un pays de vieux avant l’âge etce n’est pas près de changer.

    • blh dit :

      Je le crois volontiers.
      Cependant, pour quelques-uns, c’est une des rares réactions qui nous reste, les pastiches via l’internet.
      Et c’est bien la question essentielle qui vient à l’esprit, que faire, et avec qui ?
      Cette demande en Haute Cour me fait quand même l’effet d’un petit bond en avant qui résume toutes ces diverses réclamations.
      Attendons de voir.

  3. carine005 dit :

    Comme le disent certains, il faut que les frigos et les DAB soient vides pour que ça bouge autrement que pacifiquement.
    Ce n’est pas mon avis. Un peuple à genoux a du mal à se relever.
    C’est maintenant qu’il faut que ça secoue.
    Après c’est trop tard…

  4. Chris dit :

    J’ en reste sur mes convictions : la meilleure manif sera celle qui ne préviendra pas , surprendra tout le monde à commencer par Heil Valls et fera beaucoup de bobo …oualà…

  5. Un chrétien dit :

    Les chances que les deux assemblées se déclarent réunies en Haute Cour de justice sont nulles (il me semble avoir lu que la dernière, c’était en 1849). Cependant la revendication de l’appel aux députés et sénateurs illustre l’illégitimité du gouvernement. Quand aux députés et sénateurs, s’ils refusent de se constituer en Haute cour, cela montrera leur complicité. On en tirera toutes les conclusions souhaitables.

  6. orfeenix dit :

    Si c’ est pour remettre des têtes différentes au bout des piques je ne marche pas, la prochaine révolution devrait être une leçon d’ intelligence pour l’ histoire, voilà qui changerait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *