La censure en pleine action.

Zemmour viré : on achève bien les chevaux !

 

D’après Eric Delcroix :
 » Que l’on se souvienne de George Orwell (1903-1950), dans son roman prémonitoire d’apparence fantastique, 1984, où il énonçait que, dans le monde futur qu’il anticipait avec effroi en 1948, on en viendrait à cette illustration terrible, bien au-delà de la problématique convenue de la liberté de pensée :
[Winston] avait perpétré… le crime fondamental qui contenait tous les autres. Crime par la pensée, disait-on.
Le « délit mental », c’est-à-dire « même [sans] signes extérieurs d’hérésie » illustré par la question inquisitrice, subjective et théologique du chanoine-juge Jean Beaupère, ancien recteur de la Sorbonne et futur évêque de Lisieux, à Jeanne d’Arc, le 24 février 1431 : « Êtes-vous en état de grâce ? ». C’est-à-dire : « N’êtes-vous pas en état de péché mortel ? ».
Les juges contemporains en reviennent insensiblement à ce procédé, qui passe par le viol des consciences, mais ils seraient surpris et même offusqués qu’on le leur fasse remarquer, tant ils se croient positifs. Pourtant, les nouveaux juges moralisateurs et quasi démonologues ne cherchent plus à convaincre le sujet d’une relation charnelle avec le Diable ; ils recherchent les signes d’une certaine relation spirituelle avec un fantôme dont le spectre hante les esprits occidentaux. Le Satan des temps modernes se nomme Hitler, dont le spectre est sans cesse instrumentalisé. »

===

Avoir osé expliquer que Pétain avait sauvé des juifs était la goutte qui a fait déborder le vase, en plus d’être rempli par sa déclaration au Corriere della Sera.

Et il est probable qu’il disparaisse de RTL… 🙁

===

ARTICLE 19 <Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontière, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit>
Déclaration internationale des droits de l’homme, adoptée par l’Assemblée générale de l’ONU à Paris, le 10 décembre 1948.

===

La pensée du système aux abois, régulée par les banques qui la contrôlent.

« La République gouverne mal, mais se défend bien », affirmait en son temps Anatole France : cette formule reste, malheureusement, valable pour tous les temps…

Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La censure en pleine action.

  1. EQUALIZER dit :

    Mais qui est Goldstein ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *