Le lobby juif en action

Le gouvernement socialiste met officiellement en place la censure absolue des sites révisionnistes sur Internet.

Préliminaire :

ARTICLE 19. <Everyone has the right to freedom of opinion and expression; this right includes freedom to hold opinions without interference and to seek, receive and impart information and ideas through any media and regardless of frontiers.>

The Universal Declaration of Human Rights, adopted by the United Nations General Assembly on December 10, 1948,

ARTICLE 19 <Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontière, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit>

Déclaration internationale des droits de l’homme, adoptée par l’Assemblée générale de l’ONU à Paris, le 10 décembre 1948

ARTIKEL 19 der Menschenrechte: <Jederman hat das Recht auf Freiheit der Meinung und der Meinungsäußerung; dieses Recht umfaßt die unbehinderte Meinungsfreiheit und die Freiheit, ohne Rücksicht auf Staatsgrenzen Informationen und Gedankengut durch Mittel jeder Art sich zu beschaffen, zu empfangen und weiterzugeben.>

Vereinigten Nationen, 10 Dezember 1948.

ARTICULO 19 <Todo individuo tiene derecho a la libertad de opinión y de expresión; este derecho incluye el de no ser molestado a causa de sus opiniones, el de investigar y recibir informaciones y opiniones, y el de difundirlas, sin limitación de fronteras, por cualquier medio de expresión.>

Declaración universal de los derechos humanos, adoptada por la Asamblea General de las Naciones Unidas el 10 de diciembre de 1948 en París

shoah-business-1-18

Deux informations :

1) Dans la vidéo qui va suivre (merci au correspondant qui nous l’a envoyée), le blogueur Boris Le Lay diffuse une partie de l’intervention de Gilles Clavreul, délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (DILCRA), aux Assises de la lutte contre la haine sur le net qui ont eu lieu le 15 mai 2016 à Paris. En voici un extrait, à partir de la minute 4’30″ :

https://www.facebook.com/403505586497759/videos/557152861133030/

« Il s’agit surtout d’identifier qui sont les leaders d’opinion sur Internet (…) A partir d’une législation qui effectivement est UNE DES PLUS RÉPRESSIVES DU MONDE [souligné par Bocage], mais avec des moyens renforcés et surtout, je dirais, avec une posture différente qui consiste à dire « on va cibler un certain nombre d’adversaires et on ne va pas les lâcher » (…) Et ça ne suffit pas, et ça ne suffira jamais ».

Le juif sioniste Gilles Clavreul


2) La Commission européenne a conclu, le 31 mai 2016, un accord avec les groupes américains Facebook, Twitter, YouTube et Microsoft sur la lutte contre le discours de haine, illégal en Europe. On lit à cette même date, sur le site de l’AJC (American Jewish Committee) :

https://ajcfrance.com/2016/05/31/discours-de-haine-ajc-loue-laccord-conclu-e
ntre-la-commission-europeenne-et-les-geants-du-web/

(…) « Les signataires de ce code de conduite s’engagent à considérer la législation européenne ­ qui interdit l’incitation à la violence et à la haine ainsi que la négation de l’Holocauste et d¹autres génocides ­ comme critère de référence pour décider si un message doit être retiré ou non. Dans le cadre de l’accord, les sociétés ont également promis de répondre à la majorité des plaintes valides et, si nécessaire, de retirer tout contenu illégal dans les 24 heures ». (…)

Bocage

L’American Jewish Committee est une officine israélienne


Commentaire

On relèvera que ces juifs qui ont continuellement le mot « haine » à la bouche passent leur temps à mener des campagnes de calomnies, des campagnes islamophobes et des campagnes de persécution. Ils s’efforcent systématiquement de criminaliser toute opinion qui les contrarie. Ils affectent hypocritement d’être motivés par des considérations humanistes, alors qu’ils soutiennent inconditionnellement le régime fasciste et raciste israélien dont ils sont les agents.

En réalité, ils veulent pouvoir débiter leurs mensonges sans qu’on puisse les contredire, toute contradiction étant qualifiée de « haineuse ».

La répression des révisionnistes n’est pas seulement une violation grossière de la liberté d’expression. C’est également une manifestation de mépris à l’égard de tout un chacun, puisque le lobby juif s’arroge le droit de décider à notre place ce que nous devons lire ou ne pas lire, ce que nous devons voir ou ne pas voir, ce que nous devons entendre ou ne pas entendre.

Une fois de plus, on constate que cette infime minorité d’arrogantes crapules s’efforce d’imposer sa dictature au monde entier, que ce soit directement ou par l’intermédiaire de politiciens corrompus.

Frank BRUNNER

 

Merci à Intérêt-général.

===

En complément, en deux parties :

Ce contenu a été publié dans France, Politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le lobby juif en action

  1. Bertram dit :

    « Jérusalem serai un bon endroit pour être la capitale d’un gouvernement mondial » (Jacques Attali sur Public Sénat )

    « Le meilleur des mondes » de Aldous Huxley (1931) nous y sommes déjà à 99.9%.
    L’ayant relu récemment pour la « N » éme fois, c’est limpide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *